•  

    Jouissances sur Jouissances

    Matin midi et soir... et encore !

    Jouir à n'en plus finir ...

    Mais qu'est ce qu'ils leur prend ?

    Comme des bêtes enragées

    Il veut entendre sa jouissance

    Elle veut sentir toute cette jouissance.

     

    Elle n'en peut plus, mais,  elle aime.

     


    votre commentaire
  •  

    M'ouvrir la porte du PARADIS !!!



     


    votre commentaire
  •  

    Des désirs, des envies, qui se font de plus en plus forts.

    Il la caresse

    Elle se caresse

    Elle en devient Folle

    Son corps est en demande et redemande

    Elle va même à aller au-dessus de l'extrême

    Comme on peut le dire...

    Elle y prend Goût  !!

    Ensemble ils font la "PAIRE".

     

     


    votre commentaire
  •  

    Par l'amour que j'ai reçu ce jour

    Par la pluie que je viens de recevoir sur la tête

    Orage , tonnerre... ici

    Amour , tempête au lit.

    Euh... j'aime mieux être trempée du sexe que de la tête.

    Pas vous ?

     


    votre commentaire

  • Bon somnifère.

    Nuit d'ivresse.

    Comme une femme enceinte, sur le point d'accoucher, souffle court, cris intenses,...

    Elle se sent loin dans les étoiles, ferme les yeux, essaie vainement de cacher ses grimaces de plaisir, de bonheur.

    Pour la châtier et la « Chatter » encore plus profondément, il lui attacha les chevilles en « Y » au bord du lit.

    Il ne lui a suffit que de quelques instant, pour ressentir au fond d'elle, une grande et forte chaleur lui montant jusqu'à dans la tête.

    Fort... très, très Fort.

    Telle une bête prise dans un piège, elle se débattait « lui » la consumait.
    Et c'est dans cette position, bras dessus les épaules, que les draps furent imbibés de son jus.

    Pleins de vigueur, il en profita pour la mettre hors d'elle.
    Dans l'étouffement de ses louanges, des larmes lui coula sur le visage, non pas des larmes de douleurs, mais de bonheur.
    Voilà les conséquences de ses jouissances !

    Ses mamelles pointant au plus fort, sa fleur s'ouvrant... lui n'écoutant que ses chants, allant jusqu'au bout de ses désirs.

    Il veut lui faire comprendre une leçon !
    Il n'y a aucune « Fin »!

    Tant que l'on titille son bouton, cela peut durer... éternellement.
    Au bout de plus deux heures, souhaitant le repos, ses doigts se retirèrent, elle n'en pouvait plus.
    Elle était contente de cette trêve, mais n'aurait voulu raté ce moment.

    Toute la nuit, elle dormira et ce, sans se réveiller.


    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires