• <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> 
    </o:p>
    Liés à « 2 ».


    Premier jour de l'an deux à deux.

    Et que pensez-vous qu'ils ont fait pour fêter à 2 leur première  année d'Union ?
    Petit souper bien tranquille en « Amoureux » à 2 la veille.
    Petites....  galipettes amoureuses en matinée à 2.

    Qu'il est gai pour eux d'avoir « Pu » se retrouver après une longue semaine.
    C'est à peine s'ils s'étaient vus, aperçus !!
    Heureusement pour eux « deux » que leur anniversaire  de rencontre, de leur union, c'est déroulée un vendredi !!

    Oufff... tout un Week-end, rien que pour rester, être à Deux !

    L'on est samedi, déjà la journée s'achève, ... pour certain !
    Seulement « elle », « lui », ne vont pas en rester là !
    Ils s'apprêtent à passer une merveilleuse soirée,
    serrés l'un contre l'autre.

    A entreprendre... des Jeux interminables, des jeux d'Amour.
    <o:p>
     
    </o:p>
    « Et vive leur premier anniversaire et que dure pour toujours, leur amour ».
    <o:p> </o:p>
     

    votre commentaire
  •  

    Se déboutonner...

    le haut tout doucement, tendrement.

    Ne savoir si elle veut les montrer !!

    Montrer quoi ? Ses petit seins bien sûr !!

    Continuer ses gestes, laisser travailler ses doigts...

    Quoi ? Vous voulez voir le bas ?

     

     

     


    votre commentaire



  • Plongée au cœur de ses fantaisies.

    Pour une facilité de son excitation, en se coupant surtout l'esprit des problèmes quotidiens.
    Pourquoi ne pas partir au cœur d'une forêt , près d'un petit lac, a l'abri des regards, sous un soleil de plomb, ou tout simplement, elle se déshabillerait transie de sueur.

    En lui disant : «  Il fait chaud ! Tu ne trouves pas ? »

    Là, elle déboutonnerait son petit chemisier, déjà bien échancré, tout en insistant sur le fait que vraiment il fait très chaud !! 
    Lui donner l'envie, pour qu'il continue la tâche, celle de lui dévorer le cou, la nuque, de baisers et ainsi lui laisser la liberté de lui ôter, même pourquoi ne pas, lui dégrafer le soutien gorge, qui serait rempli de petits papillons batifolant sur sa poitrine.

    Pui tout doucement, il la déshabillerait... « Elle »... ne bougeant pas, le laissant faire, pour voir, jusqu'où il pourrait aller !!
    Se laisser mettre à nu dans un espace, où personne ne les découvriraient, où ils pourraient ensembles, jouer à des jeux dit « érotiques » non pervers !

    Batifoler nue au milieu de nulle part !





    Être sa prisonnière...




     


    2 commentaires

  • Elle s'élabore des scénarios les plus excitants

    Telle une star, pour briser les routines du lit, elle se voit faire l'amour dans des lieux insolites.
    Spectacles, décors, débauches, perversions, ... et surtout beaucoup d'originalités.

    Non, dans ces rêveries, elle ne trompe l'homme qui l'aime !
    Non, elle ne se voit faire l'amour avec une star, un inconnu, ...

    Ces endroits préférés pour fantasmer sont pour elle affolants, ceux-ci sont sans frontières.

    Ah la coquine !

    Il est nécessaire pour elle d'avoir recours à ces fantasmes pour son épanouissement, son équilibre.
    Les scénarios, elle les tourne milles fois dans sa tête, seulement elle ne peut l'exprimer.
    C'est comme un roman qu'elle se met à lire, où elle feuillette toutes les pages, sans y perdre une seconde son attention.

    Elle laisse juste aller son imaginaire ....



     


    6 commentaires

  • ... et quelles fantaisies !!!!!

    Enfouie au fond de son jardin secret, au moment de l'acte sexuel, ses envies lui sont difficilement avouables...

    Elle se laisse aller à ses fantasmes, sans mot dire.

    Comme une symphonie inachevée, troublée à l'esprit de se construire des histoires « impossibles » ...

    Avec une volonté de pouvoir s'évoquer des scènes, elle laisse aller son corps en se déclenchant des émotions sexuelles et charnelles.

    Rêveries...  fantasmes... imaginaire...

    Compensant ce qu'elle n'ose lui dire, en comblant ses imperfections dans un monde irréel,

    « Son monde à  Elle ». !


     

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    4 commentaires