• (Illustration extrait d'une encyclopédie) 

     


    Comme,

    il devait être gai ce temps où dans les blés,…

    s'est-elle dite ? 

    Et pourquoi n’irait-elle pas, avec « lui » y faire des pirouettes dans l’herbe fraîche ?

    Ce qu’ils firent.

     

    Elle s’est invitée à un rendez-vous galant, pique nique, petite bouteille de vin rouge, sur une couverture à même le sol.
    Mais de nos jours, pas facile de trouver un endroit tranquille du regard des gens !!

     

    Après maintes et maintes détours dans la campagne, prenant des allées ici et là, qu’elle ne fut pas sa surprise de toujours y trouvé au fin fond des maisons ou fermes.
    C’est d’une complication de nos jours, on bâtit dans tous les recoins !! 

     

    Mais elle en avait tellement envie de ce petit bol d’air tranquille qu’enfin, elle trouva.

     

    «  Petite couverture installée, ils se sont assis et après avoir mangé et bu, tranquillement se sont couchés. Qu’elle bonheur seul parmi la nature. Tout doucement sous la chaleur torride du jour, leur tension monta. Il commença à lui retirer sa petite culotte, pour une fois elle portait une jupette. (Petite provocation de sa part)
    Chaleur montante, elle retira le haut.
    Lui de son front, coulaient des perles de sueur, il n’en pouvait plus, il l’a prise et commença à la taquiner de haut en bas. Son souffle était de plus en plus fort, oui vraiment elle avait envie qu’il la fasse jouir, elle avait envie de se laisser à crier dans la nature, là, où personne ne pouvait entendre.
    Le soleil tapant si fort, l’ambiance fut doublement renforcée, et le petit vin bu avant, wouawww… elle se sentait voler, pleine d’allégresse.
    Elle pourra s’en vanter c’est la première fois qu’un homme lui a fait subir ses sévices sexuels ailleurs que sur un lit.
    Non, elle ne s’en plaint, elle est prête à recommencer. »

     


    Que le temps, les années qui passent puissent laisser aux amoureux de la nature, de petits coins tranquilles pour leurs ébats.


     

     

     


    4 commentaires


  • 5 commentaires
  •  

    3 pour 15 euros.
    3 quoi ?
    3 strings ?
    3 dvd pornos ?
    3 paires de pantys ?
    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Où trois ... oserait-elle  le dire !!

    "Trois hommes"  rien que pour elle et pour le prix d' Un seul !!

    C'était le dernier jour du mois

    C'était le dernier jour des soldes, tous le monde en a bien profiter.


     <o:p> </o:p>

    votre commentaire
  •  

    Se déboutonner...

    le haut tout doucement, tendrement.

    Ne savoir si elle veut les montrer !!

    Montrer quoi ? Ses petit seins bien sûr !!

    Continuer ses gestes, laisser travailler ses doigts...

    Quoi ? Vous voulez voir le bas ?

     

     

     


    votre commentaire



  • Plongée au cœur de ses fantaisies.

    Pour une facilité de son excitation, en se coupant surtout l'esprit des problèmes quotidiens.
    Pourquoi ne pas partir au cœur d'une forêt , près d'un petit lac, a l'abri des regards, sous un soleil de plomb, ou tout simplement, elle se déshabillerait transie de sueur.

    En lui disant : «  Il fait chaud ! Tu ne trouves pas ? »

    Là, elle déboutonnerait son petit chemisier, déjà bien échancré, tout en insistant sur le fait que vraiment il fait très chaud !! 
    Lui donner l'envie, pour qu'il continue la tâche, celle de lui dévorer le cou, la nuque, de baisers et ainsi lui laisser la liberté de lui ôter, même pourquoi ne pas, lui dégrafer le soutien gorge, qui serait rempli de petits papillons batifolant sur sa poitrine.

    Pui tout doucement, il la déshabillerait... « Elle »... ne bougeant pas, le laissant faire, pour voir, jusqu'où il pourrait aller !!
    Se laisser mettre à nu dans un espace, où personne ne les découvriraient, où ils pourraient ensembles, jouer à des jeux dit « érotiques » non pervers !

    Batifoler nue au milieu de nulle part !





    Être sa prisonnière...




     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique